NOS FILS CONDUCTEURS...



Le respect de la vigne et du raisin, la recherche de la maturité optimum pour les vendanges, un tri exigeant, des cuvaisons suivies au plus près de leur potentiel et du profil de vin recherché, des élevages soigneux...

Pour le Châteauneuf-du-Pape blanc :

Une cuvée réalisée à partir de 4 cépages provenant d'une même parcelle sélectionnée : pressurage pneumatique, une petite partie vinifiée en fût (selon le millésime) et un élevage de 4 à 5 mois en cuve inox avant la mise en bouteille.


Pour les Châteauneuf-du-Pape rouges :

Des vinifications sans égrappage. Des cuvaisons longues de 1 mois puis 20 mois d'élevage, partie en cuve, partie en fûts.

Deux cuvées à dominante de Grenache; 100 % pour la cuvée Tour d'Ambre et 90% Grenache 10 % Syrah pour Pierre d'Ambre.


Les cuvées IGP du Gard :


Issues de ces vieilles vignes à très très faible rendement, elles sont élaborées "comme des grandes" ...  vendanges manuelles avec tri très soigneux.

La Miroeniere en blanc :

Pressurage direct puis fermentation partie en cuve inox, partie en fût de chêne. Mise en bouteille début de l'année suivante.


La Miroeniere en rouge :

Eraflage partiel, cuvaison de semaines puis un élevage en demi-muids de chêne de Fontainebleau sélectionnés de 400l. Mise en bouteille 8 mois environ après élevage.

Le Côtes du Rhône rouge :

Vinification sans égrappage, 15 jours de cuvaison et 15 mois d'élevage en cuve avant la mise en bouteille.




L'habillage des cuvées :


 

Un choix de bouteilles selon un ancien modèle bourguignon pour les Châteauneuf-du-Pape 75 cl.
Les magnums Châteauneuf-du-Pape (150 cl)  en bouteille traditionnnelle armoriée.
Des bouteilles  "Bourgogne"  classiques pour la cuvée La Miroenière et le Côtes-du-Rhône.
Dans tous les cas, des bouchons naturels qualitatifs et la pose de capsules en étain.